AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur I Need the Doctor !
n'oubliez pas de voter pour nous !
Intrigue et sujet commun : Les anges pleureurs
est ouverte !
AVIS ~ aux membres du forum : le remerciement pour vous des admins

Partagez | 
 

 he's mine, not yours. (rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 276
Date d'inscription : 10/10/2012
Localisation : London with Chris'
avatar : jenna-louise coleman.

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp: overbookée, désolée.
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: he's mine, not yours. (rebecca)   Sam 27 Oct - 7:54

Il était près de vingt et une heure quand Clara s'étira lentement, laissant échapper un bâillement avant de regarder autour d'elle. L'appartement était vide et il y faisait un silence qui ne plu guère à la brune. Elle se leva avec lenteur, essuyant ses yeux avant de les cligner plusieurs fois et de constater l'état des lieux. Apparemment, l'étudiante s'était endormie en relisant ses fiches de cours, ce qui n'était pas une première, vu la bosseuse qu'elle était. Clara étouffa un unième bâillement avant de se diriger vers la cuisine. La brune se servit un verre d'eau et en but quelques gorgées avant de secouer la tête, comme pour se remettre les idées en place. Elle était seule ce soir, Chris était parti passer "une soirée entre hommes" avec son meilleur ami. Rien que d'y penser, cela exaspéra la jeune femme qui n'appréciait pas particulièrement l'ami de son homme, qui lui aussi ne semblait l'apprécier. De quoi l'avait-il traitée déjà ? D'opportuniste ? De veuve noire ? Et autres termes peu flatteurs ? Clara soupira avant de reposer son verre d'eau et d'aller dans sa chambre. Hors de question qu'elle passe la soirée seule dans l'appartement, elle allait sortir se changer les idées.

Vêtue d'une jolie robe violette et d'un blouson noir, Clara descendit rapidement les marches de l'immeuble avant de sortir dans la rue et de se diriger d'un pas certain vers le bar où travaillait habituellement Chris. Ce soir, il avait congé, c'était donc un autre barman qui faisait le service et qu'elle connaissait bien évidemment, tout le monde savait qui elle était dans le bar: Clara Oswin, la petite amie de Chris le barman. C'était d'ailleurs un des seuls lieux où elle aimait se rendre, de un parce qu'elle avait confiance et de deux, parce qu'elle connaissait un peu près tout le monde. La jeune femme se dirigea donc vers l'établissement qui était bondé en ce jour de weekend. Clara y entra, affichant un sourire au barman remplaçant qui lança un "Hey salut toi !" accompagné d'un immense sourire. La jeune femme fit un signe de tête en guise de salut avant de se diriger vers une table et de s'y asseoir. Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle, écoutant distraitement les conversations de ses voisins de table. Enfaite, elle s'ennuyait déjà et se dit qu'elle aurait peut-être mieux fait de rester dans l'appartement, à manger des restants devant un vieux film dans le canapé.

Alors que cette idée commençait à l'enchanter, son regard fut attiré par une brune qui venait d'apporter des verres à une table. Rien que de la voir, un nouveau soupir s'échappa des lèvres de la jeune femme qui marmonna quelque chose. Cette "brune" n'était autre que Rebecca, serveuse dans le pub et que Clara n'appréciait pas particulièrement. Pourquoi ? Parce qu'elle trouvait que la jeune femme avait trop d'affinités avec son Chris et que tout ça ne lui plaisait guère. D'ailleurs, Rebecca était parfois un sujet de dispute entre le couple, l'étudiante accusait ouvertement le barman de flirter avec une autre, tandis que celui-ci nier tout en bloc, la traitant de folle, pourtant, Clara était persuadée que les attentions de Rebecca n'étaient pas innocentes et elle le prouverait un jour, elle en était certaine.

La jeune femme ne quitta pas "sa rivale" du regard, tandis que celle-ci allait et venait entre les tables. Finalement, ce fût vers sa table que la serveuse se dirigea et Clara afficha l'un de ses sourires les plus hypocrites. « Rebecca, quelle joie de te voir. Tu fais des heures supplémentaires ? » La brune tripota sa serviette, déterminée à ne pas laisser tranquille l'autre, son regard marron était fixé dans le sien, ce sourire toujours aussi faux accroché à ses lèvres. « Tu espérais peut-être voir Christopher non ? » dit-Clara sur un ton faussement déçu avant de jeter un coup d'oeil vers le bar. « Je suis désolée de te l'apprendre mais il est en congé ce soir...Dommage n'est-ce pas ? Enfaite, je prendrais bien un whisky avec des glaçons, merci. » Clara la jalouse était lancée.

Spoiler:
 


_________________

GO BACK TO SLEEP i'll be the one to protect you from your enemies and all your demons. i'll be the one to protect you from a will to survive and a voice of reason. i'll be the one to protect you from your enemies and your choices, son. they're one in the same. i must isolate you. isolate and save you from yourself.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 218
Date d'inscription : 20/10/2012
avatar : emily jane browning

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp: ✕ PRÉSENTE 7j/7
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: he's mine, not yours. (rebecca)   Dim 28 Oct - 0:36


swinging off my hinges

Cette journée avait été une des plus éprouvantes pour moi... Après m'être remise avec peine d'une rencontre avec l'homme de la boîte bleue, enfin... le Docteur, il y a quelques jours, j'avais été surmenée et surchargée de devoirs. La difficulté de jongler entre une vie d'étudiante dans plusieurs matières et de serveuse s'avérait plus présente que prévu, mais cela ne m'empêchait pas de faire de mon mieux pour maintenir cet équilibre. Et puis de toute manière, avec le retour de mon homme de l'espace je ne risquais plus de m'ennuyer, mmh ? La vie allait prendre soudainement un tournant des plus passionnants... Je me dirigeai à pas pressés vers le pub où je travaillais, faisant claquer mes talons dans la rue pour l'instant déserte. Dans quelques heures à peine elle serait remplie, et les gens – pour la plupart des fumeurs – s'entasseraient en un petit troupeau jusque sous la devanture du lieu. Nous étions un des endroits les plus huppés de la ville, et les samedi soirs étaient particulièrement bondés... J'aimais profiter de cette ambiance calme, avant la tempête du soir. Le froid malmenait mes joues, mais bientôt la chaleur du pub me le fit oublier... Je saluais alors mes collègues, à savoir les autres serveurs, serveuses, et le barman de ce soir. D'habitude, nous étions servis par le charmant Christopher, mais il nous avait annoncé prendre un congé ce soir. J'avais pris mon vendredi après-midi, alors je me devais de venir travailler ce soir, et j'en avais presque oublié qu'il devait être absent. C'était d'ailleurs vraiment dommage, car il était une des personnes avec qui je m'entendais le mieux ici. Nous riions souvent ensemble, et étions assez complices... Ce qui n'était pas forcément au goût de tout le monde. Je parle bien évidemment de sa petite amie. Il était certain que Mlle Clara était plutôt irritée de nous voir tout le temps flanqués l'un avec l'autre, et elle me le faisait assez souvent savoir... Enfin bon, au moins ce soir je ne devrais pas avoir à supporter ses piques incessantes, elle serait sans doute lovée dans les bras de son cher et tendre, à l'enlacer si fort qu'il ne pouvait plus respirer.

Les gens commençaient à s'entasser sur le comptoir, les jeunes londoniennes se délestaient de leurs manteaux très chauds pour dévoiler des tenues plus légères, et les hommes avaient d'ors et déjà pris place dans quelques uns des fauteuils de l'endroit. Je croulais sous les demandes, faisant de mon mieux pour maintenir un rythme soutenu. Une commande par ci, un verre de martini par là, mon sourire restait toujours intact. À quoi bon être serveuse si on ne pouvait pas flirter un peu ? Non pas que j'en avais besoin, mais c'était assez drôle... Et puis les pourboires n'arrivaient pas non plus tout seul, il fallait y mettre un peu du sien. C'était pourquoi j'enchaînais les clins d’œil, en général, le samedi soir. En même temps, il me fallait profiter de la journée avec la plus grande affluence. Mais alors que j'étais entraînée dans une course contre la montre pour servir un plat chaud à une table – un charmant petit couple qui venaient chaque week-end – mon regard fut attiré par une nouvelle arrivante, qui attira d'ailleurs l'attention de tout le pub. Clara Oswin. Je roulai des yeux et poursuivis mon chemin, prenant soin de l'éviter pour l'instant. De plus, Chris n'était pas avec elle, alors il était certain que j'en prendrais pour mon grade... Enfin, comme on dit, la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe, pas vrai ? Mais le regard du crapaud me fixait et se faisait insistant, alors il me faudrait intervenir à un moment où à un autre... Mieux valait tard que jamais. Dans une pirouette habile, je servis deux verres de vodka avant de ranger mon plateau et d'appuyer sur la sonnette du bar, signifiant que je prenais une pause. Pas à pas, je m'avançai vers la table de la brunette explosive. Elle afficha un sourire que j'interprétais comme... enfin... Clara-esque. « Rebecca, quelle joie de te voir. Tu fais des heures supplémentaires ? », me lança-t-elle. Elle avait l'air de jubiler, dans l'impatiente attente d'une dispute, sans doute... Mais nous étions des femmes, et comme chacun sait, les femmes peuvent s'avérer bien plus cruelles et créatives, lorsqu'il s'agissait de rivalités. Enfin, même s'il n'y avait absolument aucune rivalité, puisque Christopher et moi n'étions que de bons amis. « Et toi, tu fais des heures sup' de surveillance rapprochée ? ». Puis de me rapprocher d'elle et lui lancer un petit : « Dommage, il n'y a rien à voir, » en un sourire en coin. « Je suis désolée de te l'apprendre, mais il est en congé ce soir... Dommage, n'est-ce pas ? En fait, je prendrais bien un whisky avec des glaçons, merci. » « Parfait, je te ramène juste les glaçons, tu vas en avoir besoin ». Ce petit jeu entre nous était à vrai dire, tout à fait drôle, même si c'était surtout un jeu pour moi... Mais j'étais de bonne foi, alors mes jambes me conduisirent illico vers le comptoir, afin de passer sa commande. Le verre de whisky en main, je le déposais sur la table de Clara et le fin glisser vers elle... Je pris désormais place près d'elle et décidai d'entamer une conversation. « Alors, qu'est-ce que j'ai encore fait cette fois, dis-moi ? »

_________________

the girl who dreamed. « when she was just a girl, she expected the world... but it flew away from her reach, so she flew away in her sleep. she dreamed of paradise. life goes on, it gets so heavy. the wheel breaks the butterfly, every tear a waterfall... in the night the stormy night she'll close her eyes, in the night the stormy night away she'd fly. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

he's mine, not yours. (rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande d'info sur Stryker 1132 ESV mine roller
» Rebecca (livre et adaptations)
» [Oh! éditions] La beauté du mal de Rebecca James
» La bonne mine orange
» Vous avez bonne mine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
trust me i'm a doctor :: cité de Londres-