AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur I Need the Doctor !
n'oubliez pas de voter pour nous !
Intrigue et sujet commun : Les anges pleureurs
est ouverte !
AVIS ~ aux membres du forum : le remerciement pour vous des admins

Partagez | 
 

 hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca    Sam 27 Oct - 5:20

« All I ever wanted was the world
I can't help that I need it all
The primadonna life, the rise and fall.»




♦ Aïe !

La chute était difficile, la respiration de Rachel-Marie avait été coupée sous le choc du saut. La petite brunette n'aurait jamais pensé qu'un voyage dans le temps pouvait faire aussi mal; elle se sentait toute patraque, et si elle avait pu vomir, elle l'aurait fait sans hésiter.
Se relevant tant bien que mal, elle regarda autour d'elle; première chose à faire, se repérer dans l'espace. Elle savait quand elle était, à présent il fallait qu'elle sache elle était.
De l'eau juste à côté d'elle; quelques centimètres plus loin, et elle se noyait. Des arbres, placés ici et là par une main humaine, car plantés dans des cercles de terre, sauvés de l'invasion du ciment et du goudron. Une odeur de fumée, un bateau au loin pousse de longs soupirs fumants.
Rachel-Marie se retourne, et elle sait immédiatement où elle se trouve; le pont majestueux de Tower Bridge se dresse devant elle. Rachel n'a pas besoin d'en savoir plus, elle sait exactement où elle doit se rendre, à présent.
Jusqu'à présent, cette mission s'avérait vraiment simple; le fait de déjà connaître le lieu d'action était un avantage non négligeable pour la jeune femme. Même si, à son époque, les tours du Tower Bridge n'étaient plus que des hologrammes, en souvenir d'une ère révolue où l'Histoire avec un grand H était encore respectée par l'homme...
Rachel-Marie était maintenant debout, la nausée commencait déjà à s'estomper -comment faisaient les agents du Temps pour voyager deux fois dans la même journée, bon sang?- et elle marchait le plus vite possible.
Elle n'avait pas de temps à perdre. Chaque minute qu'elle se permettait de prendre était une minute de moins accordée au sauvetage du Temps et de l'Espace.
Une minute de moins consacrée à la recherche du Docteur.
Rachel-Marie Smith, petite fille de la grande Sarah-Jane Smith, était à la recherche du Docteur. La petite brune, agent de UNIT 2062 depuis seulement deux ans, ne parvenait toujours pas à réaliser qu'elle était vraiment en mission. Seule, de plus. Miss Beech était vraiment folle, quand même.

Rachel-Marie s'approchait de l'ouverture de Tower Bridge; elle aurait presque eu envie de courir, tellement l'adrénaline qui grondait dans ses veines l'enjoignait à s'envoler à la quête de cet homme un peu fou, à la boîte bleue.
Et la voilà qui marche plus vite, une minuscule valise -pleine d'outils ultra développés et de détecteurs, ne pensez pas qu'il s'agissait de vêtements- à la main droite et un détecteur de présence alien dissimulé sous l'apparence d'une montre sur son poignet gauche.
Pour tous, elle est à présent Rachel-Marie Smith, rédactrice mode pour Vogue UK. Mais elle sait qui elle est. Et le Docteur le saurait bientôt.
Le plus important était que personne ne sache qui elle était réellement. Si quiconque autre qu'un agent UNIT ou du Temps était au courant, si un simple humain lambda apprenait qu'une femme venue d'une autre époque se baladait dans les rues londoniennes... Rachel-Marie ne préférait pas y penser.
Et pourtant, elle aurait peut être dû le faire. Car, à quelques pas de Rachel-Marie, une jeune femme au regard fuyant et à la chevelure brune comme du chocolat chaud un samedi matin suivait l'agent de UNIT, marchant à la même cadence qu'elle.
Elle avait vu l'arrivée fracassante et clairement alien de Rachel-Marie en 2012; mais la question était, pourquoi suivait-elle cette étrangère?
Sentant une présence insistante derrière elle, Rachel-Marie se retourna et découvrit la jeune inconnue. Comme tout bon agent UNIT, elle tenta du mieux qu'elle pouvait de ne pas montrer la tension qui l'habitait à cet instant. Calmement, elle posa donc la question que toutes les deux se posaient sûrement :

♦ Bonjour. Qui êtes vous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 218
Date d'inscription : 20/10/2012
avatar : emily jane browning

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp: ✕ PRÉSENTE 7j/7
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca    Dim 28 Oct - 3:01


everyday it's a-getting closer

La journée était radieuse, pour un mois de décembre. Le ciel était dégagé et révélait un bleu pastel rehaussé par le blanc crémeux de quelques nuages. C'était une journée particulièrement douce et belle, où le froid ne rugissait pas avec autant d’aplomb qu'il en avait l'habitude... Et la Grande-Bretagne avait aussi été épargnée par la pluie, même si on annonçait de la neige pour la fin de semaine. Les mains bien au chaud dans des gants et mes cheveux lâchés, je profitais de ce dimanche de répit pour partir me promener. J'avais beau avoir arpenté maintes et maintes fois les rues de Londres, connaissant par cœur les moindres recoins, c'était toujours aussi agréable de flâner dans ces rues si atypiques, de passer devant Big Ben ou de franchir le Tower Bridge... Après avoir passé un moment dans Camden Town, en profitant pour rendre visite à quelques vielles connaissant, j'avais pris l'initiative de me rendre au Tower Bridge afin d'admirer un peu la vue. La Tamise étincelait comme des petits diamants, comme des petits cristaux gelés par le froid, c'était très beau à voir... Les vagues ondulaient gracieusement, tandis que je me posais sur la rambarde. La chaussée était comme toujours encombrée de tas de voitures traversant les deux rives de Londres, surtout pour se rendre dans la City, alors que je fixais l'horizon. J'étais comme un point fixe sur cette rue en effervescence... C'était plutôt appréciable. Pas un bruit de moto ou tintement de sirène de pompier n'aurait pu me déconcentrer, me faire perdre le fil de mes pensées à cet instant précis... La vue était trop belle pour que j'en détache mon regard. Le ciel prenait des couleurs légèrement rosées lorsqu'on insistait suffisamment notre regard. Un véritable ciel de décembre, et de temps froid... Et l'eau continuait son chemin en plein de petits virages, créant ainsi une courbe délicate s'étendant jusqu'à l'autre bout de la ville et bien au-delà. Ce que j'aimais avec le Tower Bridge, c'était qu'il y avait surtout une vue imprenable sur une bonne partie de la ville... Mais pas si imprenable que ce qui parvint à me déconcentrer. Un bruit. Décidemment, entre le bruit du tournevis du Doctor et les bruits de sa cabine bleue, j'étais abonnée aux bruits ! Les phénomènes étranges et les sonorités me poursuivaient... Je fis un bond en arrière, et tournais autour de moi pour observer d'où provenait ce bruit. Il fut suivi de cris de douleur, et de chute. Quelqu'un venait-il de tomber ? Ce fut ce qui me sembla, tandis que j'observais une jeune femme se relever et épousseter ses vêtements. Elle portait une étrange montre à son poignet, qui était lui-même très fin, comme tout le reste de son corps. Cette jeune femme était vraiment très belle, dotée de deux grandes jambes et d'une chevelure ondulant dans son dos... Presque tout mon contraire ! Mais elle possédait quelque chose que je n'avais pas : elle venait de faire une entrée des plus immanquables. Elle m'imita, et regarda autour d'elle. Elle semblait perdue... Surtout, elle semblait avoir atterri ici comme par magie, car je ne l'avais pas aperçue auparavant. Ou peut être était-elle déjà là et je ne l'avais pas remarquée ? Non, mon expérience avec le Docteur m'avait appris à croire à l'impossible... Je pris l'initiative de la suivre, coûte que coûte. Il fallait que je sache qui elle était, que je sache d'où elle venait... Quitte à être poursuivie par le paranormal, autant y aller en profondeur. Je me dépêchais de suivre cette étrange jeune femme, mais ses grandes jambes allant plus vite que les miennes m'obligèrent à redoubler de vigueur pour maintenir le rythme. Ma filature n'était pas de la plus grande discrétion, mais c'était mieux que rien... Au mieux, elle me remarquerait et me parlerait, au pire elle me trouverait bizarre et reprendrait sa route comme si de rien n'était. Et c'était plutôt la première solution qui s'annonçait... Exaspérée, sans doute, je ne sais pas trop, elle se retourna et s'arrêta, me faisant face. D'une voix calme mais sans aucun sourire, elle s'exprima. « Bonjour. Qui êtes-vous ? » Ce à quoi je répondis presque du tac au tac. « J'allais vous poser la même question... Vous savez que ce n'est pas très commun d'apparaître en pleine rue comme ça ? À moins que ma vision me joue des tours... » J'essayais de me tempérer, mais c'était très difficile. Entre la curiosité brûlante qui m'animait, le froid, le fait qu'elle semblait fascinante et tellement mystérieuse... Mais j'essayais tout de même d'afficher un sourire, car après tout ce n'était pas dans ma nature de mordre. Je mourais de savoir qui elle était, et surtout, d'où elle venait... Enfin surtout, comment.

_________________

the girl who dreamed. « when she was just a girl, she expected the world... but it flew away from her reach, so she flew away in her sleep. she dreamed of paradise. life goes on, it gets so heavy. the wheel breaks the butterfly, every tear a waterfall... in the night the stormy night she'll close her eyes, in the night the stormy night away she'd fly. »


Dernière édition par Rebecca E. Fitzpatrick le Lun 5 Nov - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca    Dim 4 Nov - 3:27

but however hard you try,
you can't run forever.

♦ J'allais vous poser la même question... Vous savez que ce n'est pas très commun d'apparaître en pleine rue comme ça ? À mon que ma vision me joue des tours...

Le visage de Rachel-Marie se crispa sous l'effet de la tension. Et de l'étonnement, aussi. La jeune femme n'était pas habituée à une telle répartie; là d'où elle venait, les gens n'avaient plus cette curiosité naturelle, ce piquant dans leur langage. Ils avaient accepté le fait qu'ils ne pouvaient pas tout savoir, et en même temps, ils en savaient déjà tellement sur l'univers qui les entouraient.
C'était 2062, néanmoins; et, en cet instant, cette période lui manquait plus que tout.
Nerveusement, Rachel regarda autour d'elle et de cette petite brune piquante. Aucun témoin, elle pourrait facilement effacer la mémoire de cette pauvre inconnue trop curieuse, et continuer son chemin jusqu'à UNIT sans plus d'embarras.

♦ Ecoutez, je suis sincèrement désolée. Vous m'avez l'air d'être une jeune femme adorable, bien curieuse et pleine de vie...

Rachel fouilla dans son sac, lasse et très fatiguée du voyage dans le temps. Elle trouva rapidement l'étui longiligne noir qu'elle cherchait, en sortit cette sorte de stylo effaceur de mémoire dont la substance principale était tirée des Silences.
Dans un long soupir, elle se prépara à effacer de la mémoire de la jeune femme les dernières minutes.

♦ ...Mais voilà, la curiosité est un vilain défaut.

Le stylo était devant le nez de l'inconnue, et Rachel était sur le point d'appuyer. Mais voilà, la curiosité est un vilain défaut.
La curiosité est un vilain défaut. Comment avait elle pu dire une chose pareille? C'était exactement le genre de phrases pour laquelle sa grand-mère l'aurait sévèrement grondée. Il n'y avait jamais de curiosité mal placée, disait Sarah Jane à la petite Rachel-Marie; rien que de l'intérêt malfaisant. La curiosité ne sera jamais un défaut, tant que tu auras l'intelligence de l'utiliser avec parcimonie.
La Rachel-Marie âgée de 24 ans sentit alors son bras se baisser, ses yeux s'écarquiller et la réalité la frapper en plein coeur. Cette petite brune ne devait pas être bien plus jeune que Rachel. Elle était juste curieuse, parce qu'elle avait vu une inconnue débarquer dans une rue où elle n'était pas quelques instants plus tôt.
Elle voulait juste savoir.
Rachel-Marie rangea le stylo dans son étui, lentement; elle plaça l'étui dans le sac qu'elle portait sur elle, et posa ce dernier sur le sol. Rachel regarda alors la jeune inconnue, et se demanda si elle pensait qu'elle était folle. Probablement.
Sûrement, même.

♦ Je m'appelle Rachel. Rachel-Marie. Ecoutez, je... Je ne sais pas pourquoi vous ne m'avez pas vue dans la rue, je viens pourtant de là bas; juste derrière, il y a l'appartement de ma grand-mère. Mais vous, pourquoi est ce que vous me suivez?

Tout ce qu'elle avait dit était vrai. Techniquement, elle venait bel et bien de cette rue -la même rue, en 2062- ; sa grand-mère avait bel et bien eu un loft dans cette partie de Londres, dans le début des années 2000.
Règle numéro une d'un agent UNIT : mentir, oui. Mais mentir avec classe.
Plutôt satisfaite de sa prestation, Rachel-Marie observa le comportement de la jeune femme, qui semblait hésiter à présent. Fallait-il insister? Fallait-il partir? Fallait-il répliquer?
Connaissant le caractère perspicace des humains du début du 21ème siècle, Rachel n'avait aucun doute sur le choix de l'inconnue.
Cette éternelle curiosité de l'homme, cette quête de la vérité partout et en tout... Cela avait bien manqué à Rachel, en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca    

Revenir en haut Aller en bas
 

hello, is it me you're looking for? ♦ with rebecca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rebecca (livre et adaptations)
» L'Auberge de la Jamaïque (livre + adaptations)
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray
» [Oh! éditions] La beauté du mal de Rebecca James
» Daphne du Maurier inspire plusieurs projets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
trust me i'm a doctor :: Le tower bridge-