AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur I Need the Doctor !
n'oubliez pas de voter pour nous !
Intrigue et sujet commun : Les anges pleureurs
est ouverte !
AVIS ~ aux membres du forum : le remerciement pour vous des admins

Partagez | 
 

 Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 50
Date d'inscription : 07/11/2012
avatar : /

MessageSujet: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Dim 11 Nov - 8:03


    « Allons-y »



« Je t'attendrais s'il le faut. », ces mots avait hanté toute la journée Loup. C’était trop dur, il devait avoir de l’aide. Zachary était donc la solution. Le jeune Adams avait d’ailleurs envoyé un texto à son ami « J’ai besoin d’aide je suis dans une situation délicate. Rendez-vous à 16 h à côté du palais de Westminster » le jeune homme avait besoin d’un ami, quelqu’un à qui il n’avait besoin de faire semblant. Et puis Zachary avait toujours été là pour Loup. Le retrouver à cette époque était par ailleurs une chose rassurante, il n’était pas seul.
Loup était au courant que son ami travaillait non loin de là. C’était aussi la raison pour laquelle il avait donné son rendez –vous là-bas. C’était un endroit plein de vie, beaucoup de personnes marchaient dans la rue sans faire attention les uns aux autres. Loup s’assit sur un banc, il était un peu perdu dans ses pensées, il repensait aux baisers qu’il avait échangés avec Wendy. Il ne pouvait pas oublier le gout de ses lèvres. Dans un soupire, il prit sa tête entre ses mains. Il avait envie de crier.
Il regarda sa montre : 15 h 59. Zachary ne devait pas être loin. Un sourire triste apparut sur son visage, il allait voir un bon ami c’était une pensée réjouissante, mais sa situation actuelle ne lui donnait pas envie d’être heureux totalement. Il était vraiment perdu.




_________________

    ♣ The man who try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 20/10/2012
avatar : Joshua Jackson

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp:
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Dim 11 Nov - 13:49

C’était une journée de repos comme les autres. Zachary avait d’abord passé une bonne partie de la matinée dans son lit, à regarder les stupidités diffusées à la télévision. Les gens de cette époque prenaient-ils vraiment du plaisir à regarder des zèbres se faire bouffer par des lions au beau milieu d’une savane Africaine, le tout commenté par un présentateur soporifique ? C’était la question qui avait martelé l’esprit de Zac’ tout le long du documentaire, à tel point qui ne prêta même pas attention au pauvre petit Jango qui perdit sa maman zèbre lors d’une habile attaque des lionnes …
Bref, un peu plus tard dans la journée il sorti un peu s’aérer les méninges, pour finalement se retrouver dans un pub à siroter une bière. Une journée palpitante donc !
Assis confortablement, il regardait les voitures défiler à travers la fenêtre lorsque son téléphone se mit à vibrer.

« J’ai besoin d’aide, je suis dans une situation délicate. Rendez-vous à 16h à côté du palais de Westminster »

Zachary eut un petit sourire et murmura pour lui-même « Chef, oui chef ! » . Après tout ce n’était pas comme s’il était débordé par son emploi du temps, il pouvait bien faire ça pour un vieil ami.
Il sorti donc de son pub et prit le métro jusqu’à Westminster. En sortant de la station, son regard se dirigea spontanément sur la Elizabeth Tower qui dominait majestueusement la rue, puis il dut se frayer un chemin parmi la horde de touristes qui admirait le monument sur le trottoir.
Il dut également esquiver les touristes japonais (les pires), qui dégainaient leurs appareils photos tel des kalashnikov, prêts à prendre en photo la moindre feuille, le moindre grain de poussière se trouvant à proximité du monument. Un véritable parcourt du combattant !
C’était encore une bonne idée de Loup ça, Westminster. Pourquoi aller dans un coin tranquille pour discuter alors qu’on peut se retrouver à côté de l’un des lieux les plus touristique du monde ?
Zachary esquissa un sourire. Il avait beau rencontrer Loup dans des circonstances qui ne s’annonçaient pas très joviales, il était tout de même heureux au fond de lui de le revoir. C’était l’une des rares personnes avec lesquelles il s’entendait vraiment bien et pouvait discuter sincèrement.
Tout en continuant de marcher vers le palais, il regarda sa montre : 16h01. Il nota le retard mais ne changea pas son allure, une ou deux minutes de retard n’étaient pas dramatiques …
Lorsqu’il aperçu enfin son ami, il vit que ce dernier n’avait pas l’air en grande forme. Il s’approcha du jeune homme et arriva à quelques pas de lui.
« Alors, alors ! Racontes moi tout au lieu de faire ta tête de chien battu ! » Dit-il en lui tendant la main pour la lui serrer.

_________________

I'm not your son ... « All parents damage their children. It cannot be helped. Youth, like pristine glass, absorbs the prints of its handlers. Some parents smudge, others crack, a few shatter childhoods completely into jagged little pieces, beyond repair. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 50
Date d'inscription : 07/11/2012
avatar : /

MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Dim 11 Nov - 15:16


    « Allons-y »



Loup vit Zachary arrivait, automatiquement, il eut un sourire franc. Se leva pour faire une accolade qui était propre à Loup. Il n’était pas vraiment le genre d’homme à être gêné de montrer sa sympathie à d'autres personnes, même si cela pouvait être dérangeant. Il se rassit sur le banc tout en regarde Zachary qui lui demanda ce qui se passait. Le jeune Addams avait besoin de déballer toute son histoire avant de laisser son ami lui donner son avis.
« Désolé d’ignorer les banalités, je vais passer directement au problème… Tu connais les règles du voyage dans le temps, pas d’interaction qui risquerait de changer l’histoire et donc également pas de sentiment… Je … Wendy. »
Il poussa un soupir, ce n’était pas vraiment compliqué à comprendre, mais il avait du mal à s’exprimer. A vrai dire, Loup n’était pas habitué à plaire aux belles femmes. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait choisi de vivre avec Wendy, parce qu’elle était le genre de fille à ne pas faire attention à lui.
« Ce matin, elle m’a embrassé… Et j’ai fait de même » Il eut un sourire niais en disant ses mots, il avait également l’impression d’être un adolescent pré pubère qui n’avait jamais embrassé de fille.. « Je n’ai jamais voulu me mettre dans cette situation. Tu me connais, je n'ai pas l’habitude d’attirer les filles, encore moins les femmes qui ont le physique de mannequin… Mais, je ne sais pas comment empêcher ce qui s’enclenche » Loup leva la tête en regardant le ciel, il était vraiment perturbé et mal à l’aise par la situation. « Je ne veux pas la faire souffrir car un jour ou l’autre il va falloir que je rentre… J’ai réussi à la rejeter, puis elle s’est mise à pleurer donc j’ai prétexté une famille stricte qui doit me choisir une fiancée, improvisation pitoyable »
C’est vrai que c’était la seule chose qui lui était passé par la tête, A croire qu’il n’avait pas le cœur de la faire souffrir. La voir pleuré avait été trop dur et malheureusement Loup n’est pas un homme sans cœur. A vrai dire, Loup n’avait jamais été ce genre d’homme. Il était sensible et avait le cœur sur la main. Déjà que mentir c’était dur pour lui, alors rejeté la jeune femme pour laquelle il avait des sentiments c’était encore plus difficile.
« Je crois que je n’aurais pas paniqué, si elle n’avait pas dit qu’elle m’attendrait le temps qu’il faudrait. Je parle autant qu’une fille tien » Il eut un rire nerveux, il continuait de ne pas regarder Zachary.
« Désolé de t’avoir dérangé pour ça, mais toi aussi tu connais les règles, tu comprends que c’est mal ce qui se passe. Je le sais aussi mais c’est bien ça le problème, je ne contrôle plus rien, je lui mens sur mon histoire, je lui mens sur presque tout sauf ce matin quand je l’ai embrassé »
Loup avait les larmes qui commençaient à apparaitre aux coins de ses yeux. L’amour n’était malheureusement pas quelque chose qui se contrôlait, même si c’était interdit.



_________________

    ♣ The man who try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 20/10/2012
avatar : Joshua Jackson

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp:
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Mar 13 Nov - 9:59

Loup était quelqu’un de beaucoup plus chaleureux que Zachary. Ce dernier fut accueilli avec un large sourire et une franche accolade auxquels il ne sut pas trop quoi répondre, si ce n’est un léger sourire de sympathie.
Il prit place à côté de Loup, sur le banc, et attendit que son compagnon prenne la parole pour expliquer la raison de ce rendez-vous. A peine eu-t-il prononcé le nom de « Wendy » que Zac’ avait compris de quoi il s’agissait. Ah ces femmes ! Elles ont le don pour mettre les hommes dans l’embarras … Et Zachary était maintenant relégué au rang de psychologue pour couple en détresse !
Quoi qu’il en soit, il adopta une attitude sérieuse et écouta l’histoire de Loup dans son intégralité, sans dire le moindre mot. Bien qu’il regardait son ami avec une mine grave, il ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il lui raconta le mensonge qu’il avait fait sur sa « famille stricte ».C’était un moyen habile de ne pas froisser Wendy, mais en contrepartie il s’était bien enfoncé dans ses bobards.
C’est le problème typique qui ne pouvait pas arriver à Zachary. Lui, aurait laissé Wendy pleurer dans son coin en attendant qu‘elle se calme, tout aurait été plus simple. Il n’avait pas autant de cœur que Loup, et puis il faut dire qu’il ne ressentait pas les mêmes sentiments non plus.
Alors que son ami finissait de lui raconter ce qui le tourmentait, Zachary sorti son paquet de cigarettes de sa veste, s’en grilla une et en proposa une autre à Loup.
Puis il s’adossa lentement au banc et laissa planer un long silence tout en tirant une bouffée. Il réfléchissait. Le problème n’aurait pas été aussi compliqué pour lui, il ne se serait même pas posé, mais dans le cas de Loup qu’aurait -il fait ?
Après quelques instants il fronça les sourcils et regarda vers le ciel.
« Ouais je connais bien les règles … mais je pense que tu sais aussi que je ne suis pas du genre à les respecter au pied de la lettre. »
Il marqua une petite pause pour souffler sa fumée.
« J’ai quitté l’agence, et personnellement changer un le cours des évènements ne me poserait pas trop de problèmes, mais je ne crois pas être un bon exemple pour toi. 
N’empêche, tu t’es mis dans un sacré pétrin et si elle se dit prête à t’attendre je craint qu’elle ne doive le faire un bon bout de temps … »

Il marqua une nouvelle pose en se rendant compte que ce qu’il disait n’avait rien de très rassurant pour le moment … Mais bon il voulait son avis après tout !
« Tu doit certainement être conscient des risques lorsque tu change l’histoire, mais en même temps tu as l’air de beaucoup tenir à elle …
Dis moi, j’aurais une question pour toi. Cette fille, elle vaut vraiment le coup ? J’veut dire, est-ce qu’elle vaut la peine de tirer un trait sur tes projets, de rester ici avec elle ? »

Il ne disait pas ça méchamment, il voulait savoir jusqu’où Loup était prêt à aller pour elle.
« En attendant je te déconseille de lui dire la vérité sur toi. Le coup de la famille stricte c’était un peu « bateau » mais ça devrait faire l’affaire. Parfois ne pas savoir c’est moins douloureux, crois moi. »

_________________

I'm not your son ... « All parents damage their children. It cannot be helped. Youth, like pristine glass, absorbs the prints of its handlers. Some parents smudge, others crack, a few shatter childhoods completely into jagged little pieces, beyond repair. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 50
Date d'inscription : 07/11/2012
avatar : /

MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Mar 13 Nov - 14:48


    « Allons-y »



Loup regarda le paquet de cigarettes et en prit une. C’est vrai, Zachary n’était pas du genre à respecter les règles. Mais à la différence, Loup n’était pas un rebelle dans l’âme, il était toujours à faire ce qu’on lui dit de faire. Attentif, il fumait la cigarette et interrompit son ami.
« Tu sais très bien que je ne suis pas comme toi… » rien d’agressif dans ces paroles, c’était juste la vérité. Oui un sacré pétrin c’était les mots appropriés pour décrire la situation de Loup. Le pauvre était toujours aussi perturbé. Quand Zachary commença à dire qu’elle risquait d’attendre longtemps, il s’étouffa avec la fumé de cigarette. C’était justement à cause de ça qu’il se sentait aussi mal. Il continuait de fumer tout en réfléchissant aux mots de son ami. Rester ici avec elle, il l’avait songé au fur et à mesure qu’il avait appris à la connaitre. Mais il ne pouvait pas, il n’avait pas le droit. Déjà qu’il était venu ici sans autorisation, et c’était bien la première fois que Loup avait ce genre d’attitude, il savait très bien que quelqu’un va venir le chercher. Même s'il voulait rester, il serait forcé de rentrer. Amour ou non. Il ne pouvait pas rester éternellement caché. Loup soupira encore une fois. Tirer un trait sur ses projets, c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas faire. Il n’avait pas le courage, en tout cas par le cran que Zachary avait .
« Je comptai pas lui dire la vérité… Je m’y suis attaché, j’ai des sentiments pour elle. Mais moi, je n’ai pas quitté le boulot, je suis ici pour une mission. Quelqu’un viendra forcément un jour ou l’autre me chercher si je ne rentre pas… Je pense que vivre avec elle a été une grosse bêtise. Mais tu me diras je n'aurais pas pu prévoir cette situation. »
Il imaginait déjà Wendy le haïr, en pleure, le jour où il « disparaîtrait » le jour où il rentrerait à son époque .
« J’aimerais rester pour elle. Sincèrement, mais comment je ferais le jour où elle voudra affronter ma « famille stricte », je suis inexistant en 2012. Des fois j’aimerais avoir ton cran, tout plaquer là-bas. Mais tu me connais je suis trop … moi pour le faire »



_________________

    ♣ The man who try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Autres comptes : Rory Williams
Messages : 52
Date d'inscription : 08/11/2012
avatar : Hannah Spearritt

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp: oui
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Lun 19 Nov - 9:41

    Ce n'était pas bien d'espionner les autres, mais bon là, elle n'avait plus le choix, enfin de son point de vue à elle. Le pire c'est qu'elle avait bien de suivre Loup et elle découvrit que l'histoire de la famille stricte était un encore un mensonge, dire qu'elle l'avait cru. Wendy était trop naïve par moment, cependant, elle ne devait pas le juger trop vite, car la suite de la discussion prenait une tournure étrange. D'ailleurs c'était qui ce type avec qui il discutait ? Il semblait en savoir plus sur son colocataire. Ils étaient entrain de parler de voyage dans le temps et de certaines règles à respecter. C'était une blague ou quoi ? Comment ce serait possible, quand elle était petite, elle aurait aimer pouvoir voyager dans le temps, faudrait qu'elle arrête de regarder retour vers le futur un de ces jours. Pourquoi pas après tout ? Rien n'était impossible d'après le proverbe, ils avaient l'air de tellement y croire qu'elle commençait à se dire que toute cette histoire était vrai. La suite de la conversation lui fit chaud, au cœur, alors Loup l'aimait vraiment, ça se voyait qu'il était sincère. N'empêche la jeune femme lui en voulait toujours de lui avoir mentit, mais c'était évident qu'elle était tombé amoureuse de lui. C'était le moment de sortir de sa cachette, elle s'approcha alors de son colocataire, lui enleva la clope qu'il avait pour la jeter et ensuite lui mit une sacré baffe. « Tu n'es qu'un sale menteur, un pauvre idiot ! » Non ce n'était pas méchant, mais c'était la vérité, puis ensuite elle l'attira vers elle pour l'embrasser passionnément, oui ça n'a aucune logique avec ses paroles, mais bon l'amour c'est compliqué. « Pourtant tu es quelqu'un d'adorable, et je veux que tu restes, les lois pour qu'on désobéisse. » Wendy ne voulait pas le perdre, ils étaient fait pour se rencontrer, c'était le destin. « Je crois que je suis tombé amoureuse de toi. » C'était une déclaration sincère, elle se tourna ensuite vers l'autre homme. « Essayez de lui faire entendre raison. » Elle ne le connaissait même pas, mais d'après ce qu'elle avait entendu, c'était le genre d'homme à ne pas forcément respecter les lois.

_________________
un petit titre/slogan ☂️ un long texte, lyrics ou bien une citation, ce que vous voulez, n'oubliez pas de me créditez quelque part juste par respect pour mes créations, je commence a voir que beaucoup de gens utilisent mes codes sans me créditer et ça commence a m'énerver donc svp don't forget me ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 52
Date d'inscription : 20/10/2012
avatar : Joshua Jackson

à l'intérieur du tardis
disponibilité rp:
Les gens à prevenir:
boîte à outils:
MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   Dim 25 Nov - 13:47

Comme Zachary s’en doutait, Loup n’avais toujours pas fait de choix. Il était tiraillé entre son objectif et son amour pour Wendy.
Ca ne l’arrangeait pas ça, il voulait bien aider son ami, mais il ne pouvait pas prendre les décisions à sa place ! C’est vrai qu’ils étaient différents tout les deux, même plutôt opposés, mais Zac’ ne voulait pas forcer Loup a prendre des décisions qu’il regretterait. Il ne devait pas l’inciter à agir comme lui.

« C’est vrai, on est différents toi et moi … Mais tu es adulte, il va falloir que tu fasse un choix maintenant. Je sais que c’est dur, mais je ne peux pas prendre cette décision pour toi ! C‘est elle ou l‘agence, je vois difficilement d‘autres options …»

Loup était plus sensible que Zachary. Dans une même situation, Zac’ aurait fait un choix assez rapidement, il savait sacrifier certaines choses pour en obtenir d’autres, mais son ami quant à lui semblait rester les deux pieds dans le même sabot à peser le pour et le contre sans savoir se décider.
Il l’observait du coin de l’œil tout en emplissant ses poumons d’une douce fumée, attendant une réponse de sa part lorsque l‘impensable se produisit.
Tout se passa assez rapidement, du moins du point de vue de Zachary. Une jolie blondinette sorti de nulle part comme une furie , arrachant la cigarette des mains de Loup et lui collant une bonne baffe à travers la figure , après quoi elle le traita d’idiot et de menteur avant de l’embrasser …
Zac’ regarda la scène sans réagir, totalement désarçoné par ce qu’il se passait devant ses yeux. Comment pouvait on frapper quelqu’un et l’embrasser dans la seconde ? Tout cela lui échappait.
Il mit quelques instant à réaliser qu’il avait affaire à Wendy … Mais bon sang d’où est-ce qu’elle sortait ??!! Alors qu’elle commençait à sortir des mots doux à Loup, plusieurs questions se bousculaient ainsi dans le cerveau de Zachary. Pourquoi était-elle là ? Depuis combien de temps ? Qu’avait-elle entendu ou compris de leur conversation ?
Et puis quoi, elle les avait suivi jusqu’ici, a Westminster ? Ah les femmes ! Merci de la confiance ! Bon, ok, pour le coup elle avait eu raison de les suivre, mais quand même !
Perdu dans ses pensées, Zachary scrutait le sol en fronçant les sourcils. Il fut sorti de ses songes par Wendy qui lui demanda de « faire entendre raison » à Loup. Elle était bonne celle là, cette fille n’était visiblement pas au courant des enjeux de la décision que son ami devait prendre. C’était un peu plus compliqué que ce a quoi elle devait s’attendre !
Levant les yeux vers la jeune femme, il l’a fixa un instant, perplexe. Quand Loup disait qu’elle avait le physique d’un mannequin il ne mentait pas finalement …

« Hum … Ecoutez, je ne sais pas ce que vous faites ici, ni ce que vous avez pu entendre de notre conversation mais je doute que vous ne puissiez comprendre quoi que ce soit. Si je lui fait « entendre raison » comme vous dites, alors autant lui dire de vous plaquer, c’est-ce qui serait le plus « raisonnable » à faire … Mais je pense que ni lui ni vous n’en avez envie ! »

Il marqua une pause le temps d’écraser sa cigarette puis repris:

« Et puis c’est quoi cette entrée mélodramatique ? Vous collez une baffe a mon ami et vous me demandez de vous aider! Et si on se disait bonjour avant ? Moi c’est Zachary. »

Il lui fit un léger sourire moqueur accompagné d’un geste de la main pour la saluer. Elle l’avait surpris avec son entrée fracassante, il avait bien le droit de la taquiner un peu en retour !



_________________

I'm not your son ... « All parents damage their children. It cannot be helped. Youth, like pristine glass, absorbs the prints of its handlers. Some parents smudge, others crack, a few shatter childhoods completely into jagged little pieces, beyond repair. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Désespoir et questionnement (Zac/Wendy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amis du désespoir.
» Adieu professeur Désespoir
» orage...ô désespoir !
» Wendy pour un slide sur le forum
» Wendy Marvell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
trust me i'm a doctor :: Le palais de Westminster-